05 Septembre 2018

La programmation chez les petits : une multitude de possibilités!

Le Service local du RÉCIT de la CSDM a eu le privilège de bénéficier de la mesure 15080 (virage numérique dans le réseau scolaire). Les enseignants ayant bénéficié de cette mesure ont eu la chance de participer à une communauté de pratique sur le thème de la programmation.

Le projet se voulait évolutif afin de développer l’apprentissage de la programmation chez les enseignantes et chez les élèves du 1er cycle et chez les enfants de la maternelle. Les classes ont découvert les activités préparatoires, les activités de type consommation et pour terminer, des activités de création. Les six rencontres leur ont permis de réfléchir, d’apprendre et de créer des activités afin de les expérimenter en classe.

Les discussions entre les enseignants et les CP étaient riches et variées.  Le RÉCIT national à l’éducation préscolaire a été présent tout au long du projet. Un partenariat entre le RÉCIT local et le RÉCIT national a été mis de l’avant. La communauté a permis aux enseignants de discuter et de partager afin de s’inspirer des idées des autres.

L’objectif du projet était d’initier les enseignantes et les élèves à la programmation en classe et de découvrir la multitude de possibilités pédagogiques. D’ailleurs, les travaux de Margarida Romero nous ont inspirés.

Nous avons débuté par les activités préparatoires pour comprendre les séquences et l’importance de respecter les consignes. Ensuite, nous avons exploré les applications de consommation.  Ces applications permettent de comprendre la programmation en exécutant les consignes pour trouver la réponse.

Voici quelques exemples d’applications utilisées :  Run Marco!, Tortue Logique, La classe de Florent Bee-Bot et Code.org., des ressources ludiques, éducatives et amusantes.

Par la suite, nous avons découvert Scratch jr qui a permis aux élèves de découvrir l’aspect créatif de la programmation. Le travail en équipe a permis aux élèves de cocréer et de collaborer.

Pour terminer, nous avons exploré deux types de robots : Blue-Bot et Bee-Bot, pour les enfants de la maternelle, et Dash pour les élèves du premier cycle.   Les enseignantes étaient invitées à créer une activité à partir d’un tapis de programmation.  Nous avons eu des jeux de devinettes sur les insectes et sur les animaux, un jeu d’addition, un jeu pour apprendre son adresse, un jeu pour apprendre l’heure et une activité sur le processus pour dessiner un carré ou faire un trajet.  Bref, les possibilités étaient très variées.

Il y a eu 6 rencontres avec les enseignantes. Entre ces rencontres, les enseignantes avaient toujours trois semaines pour réaliser les activités en classe avant de se rencontrer à nouveau.  Cela leur permettait de s’approprier le contenu et de l’expérimenter chaque semaine avec leurs élèves.  Plusieurs enseignantes réussissaient à le placer à l’horaire plusieurs fois dans la semaine.  Le fait d’expérimenter régulièrement en classe a permis aux élèves de développer leur autonomie et leur aisance. Ils ont aussi apprécié de réaliser les défis de manière graduée.

Tout un processus!

La communauté de pratique est l’élément le plus positif de ce projet.  Le travail avec les enseignants a été très enrichissant.  Les élèves, les enseignants et les CP ont bénéficié de cette belle communauté.

L’utilisation des applications de consommation et de création comme Tortue logique, Run Marco et Scratch jr  a pu être possible à la maison.  Les parents ont beaucoup apprécié la possibilité d’avoir accès à des outils pédagogiques à la maison.

Les garçons ont été très motivés par le projet. Une enseignante mentionne que la motivation des garçons était au rendez-vous au quotidien et particulièrement pour ceux présentant des défis particuliers.

Les filles ont découvert la programmation et elles ont pu découvrir en les valeurs ajoutées. Nous aurons peut-être influencé les jeunes filles vers les métiers de demain. Qui sait?

Les enseignants ont apprécié le projet, ils avaient du plaisir avec leurs élèves. Les élèves étaient très curieux et intéressés.  Les enseignants ont apprécié expérimenter la coconstruction avec leurs élèves.

De plus, deux enseignants ont créé un projet en intégrant la classe de langage et la classe régulière de première année, un beau projet d’inclusion.

Un autre avantage est la construction du savoir des élèves et des enfants.  En équipe, ils pouvaient construire, réfléchir, collaborer, échanger et créer.

La section Programmation sur le site les TIC à la CSDM a été bonifiée. Les enseignants de la CSDM ont accepté de se faire filmer.  Dix-sept séquences vidéos ont été produites et plusieurs activités ont été développées.

Des ressources à profusion

Séquences vidéos :

Activités préparatoires

 

Intention : Préparer les élèves à comprendre les séquences de programmation

Intention : Découvrir les applications de consommation qui permettent de découvrir la programmation

Séquence vidéo

Activités de création pour programmer  (activités ouvertes, plusieurs réponses)

(sans robot)

  • Une nouvelle section avec Scratch junior

http://cybersavoir.csdm.qc.ca/programmation/applications-pour-programmer/scratch-jr/

  • Activités  pour les enfants de la maternelle et les élèves du premier cycle :

-Éducation préscolaire

-1er cycle

 

-Projets de création avec l’application Scratch jr Séquences vidéos et descriptions des activités :

Activités de création pour programmer  (activités ouvertes, plusieurs réponses)

(avec robots)

Deux nouvelles sections : Blue-Bot et Dash

1- Blue-Bot

http://cybersavoir.csdm.qc.ca/programmation/9731-2/blue-bot_bee-bot/

-Activités pour la Bee-Bot et la Blue-Bot

-Défis pour la Bee-Bot et la Blue-Bot

-Séquences vidéos

-Création et co-création et activités pour intégrer Blue-Bot ou Bee-Bot

2- Dash

http://cybersavoir.csdm.qc.ca/programmation/9731-2/dash/

 

Autres activités

-Défis pour Dash

-Séquences vidéos et activités

-Création et co-création et activités pour intégrer Dash

Merci à Pascale-D. Chaillez, conseillère pédagogique au RÉCIT local à la Commission scolaire de Montréal pour le partage de ces ressources qui sauront illustrer les usages pédagogiques de la robotique chez les élèves à l’éducation préscolaire et au 1er cycle du primaire!

Jennifer Poirier
Professionnelle en développement pédagogique et numérique

jennifer.poirier@education.gouv.qc.ca
www.recit.qc.ca

@recitqc
www.facebook.com/recitqc

Commentaires

Ajouter un commentaire

Restez connecté,

inscrivez-vous à l'infolettre!

Nos Partenaires