17 Janvier 2019

Vers une identité positive à l'ère du numérique

« Vers une identité positive à l’ère du numérique » est le tout nouveau site Internet lancé par la Commission scolaire de Laval (CSDL). Cette initiative présente un outil dont peuvent se servir les enseignants avec leurs élèves afin de les sensibiliser à une utilisation éthique et responsable des réseaux sociaux.

Avec les nouvelles réalités entourant les médias sociaux, les acteurs de la vie scolaire ont un rôle à jouer afin d’outiller les élèves pour qu’ils deviennent des utilisateurs responsables. Les élèves ne sont plus simplement passifs derrière l’écran, ils sont curieux, créatifs et ils apprécient l’interaction comme en témoignent leurs publications sur les réseaux sociaux; il s’agit ici de caractéristiques dont il faut tenir compte pour leur apprendre à répondre sainement à leurs besoins de communication.

Prenant la forme d’un site web proposant capsules vidéos, sujets de discussion ainsi qu’activités diverses, identitenumerique.org se veut un outil collaboratif via lequel les enseignants sont invités à partager toute production liée aux thématiques proposées pour alimenter la discussion et pousser plus loin la réflexion de leurs élèves sur ce qu’ils pourraient lire, entendre, voir ou écrire sur le web.

Photo d’une grande partie de l’équipe lors du lancement du projet, le 22 octobre 2018.
CRÉDIT PHOTO: Josianne Mailloux, conseillère pédagogique CSDL

Le site « Vers une identité positive à l’ère du numérique » propose des activités pour les élèves du 3e cycle du primaire jusqu’à la  fin du secondaire qui évitent de moraliser les pratiques. L’enseignant doit plutôt avoir un rôle de guide voire d’accompagnateur. Le but des activités proposées n’est pas de mener des discussions vers un résultat ou une conclusion attendue, mais bien d’amener les jeunes à verbaliser leurs réflexions éthiques afin qu’ils prennent eux-mêmes conscience des enjeux liés à certaines situations délicates. En ce moment, on met généralement les jeunes en garde « Faites ceci ou cela, mais ne faites surtout pas ceci ni cela. » « Voici ce qui est bon, ce qui ne l’est pas… » « Il est interdit de… » « C’est dangereux de… » Or, il se trouve que dire aux jeunes ce qu’ils ne doivent pas faire est la meilleure façon de les mettre au défi. En les encourageant plutôt à exprimer, à confronter et à justifier leurs points de vue tout au long de leur parcours scolaire, il est plus probable que les compétences éthiques en lien avec le monde du numérique s’en trouveront réellement améliorées. Les prises de conscience liées à des contextes signifiants vécus en classe devraient constituer des façons concrètes de développer l’éthique et le sens critique des jeunes.

Afin de créer ce site web d’envergure, deux conseillers pédagogiques de la CSDL ont formé un groupe d’une quinzaine de personnes de différents horizons en éducation dans le cadre d’un projet financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (Projets d’innovation liés aux technologies numériques). Afin de se questionner sur les objectifs et moyens à mettre en place,  l’équipe a travaillé avec Normand Landry, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains et Chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS). Tous ensemble, ils ont étudié l’état de situation quant à l’utilisation des médias sociaux auprès des jeunes. Également, afin de lier réellement chaque situation du projet aux objectifs du MEES, ils ont eu recours à Benoit Petit, conseiller pédagogique au Service national du RÉCIT du développement de la personne. M. Petit a autorisé l’inclusion et l’adaptation de sa version du questionnement éthique à chacune des capsules du projet, permettant ainsi de rendre concrets les moyens d’amener plus loin les réflexions éthiques et les prises de conscience des jeunes. Qui plus est, ce nouvel outil a aussi été développé avec l’aide d’élèves. Les différents sujets abordés proviennent directement de sondages effectués auprès d’élèves concernant leurs intérêts actuels à propos de leur utilisation du numérique. Les scénarios pédagogiques ont entièrement été écrits par des enseignants qui ont été accompagnés et les situations d’apprentissage, testées auprès de leurs cohortes d’élèves.

Le site se veut évolutif, il y a donc de la place sur toutes les pages pour que les gens envoient autant des productions d’élèves que des productions d’enseignants en lien avec la mission du site. De plus, une section « blogue » proposera des articles complémentaires très courts avec d’autres pistes de réflexion pour les élèves afin que l’enseignant puisse poursuivre le travail entamé grâce aux capsules.

Photo de Patrick Fleury et Maryse Rancourt lors du lancement du projet.
CRÉDIT PHOTO: Josianne Mailloux, conseillère pédagogique CSDL

 

Dynamique et humoristique, le site identitenumerique.org est un excellent levier pour aider les jeunes à construire leur identité à l’ère du numérique, identité qui est indissociable de leur identité personnelle. Il est important d’explorer avec eux les enjeux propres au monde numérique, car ces enjeux les toucheront tout au long de leur parcours scolaire, et bien plus encore. Développons plutôt leur compétence à juger éthiquement afin qu’une fois seuls derrière leur écran, les jeunes prennent les meilleures décisions possible pour construire un monde à leur image.

Merci à Maryse Rancourt et Patrick Fleury, conseillers pédagogiques RÉCIT pour la Commission scolaire de Laval, pour leur grande expertise qui transparaît partout sur le site.

Marie-Eden Bergeron
Professionnelle en développement pédagogique et numérique
marie-eden.bergeron@education.gouv.qc.ca
www.recit.qc.ca
@recitqc
www.facebook.com/recitqc

Restez connecté,

inscrivez-vous à l'infolettre!

Nos Partenaires