26 Février 2020

Des recherches vertes ou privées

Le moteur de recherche Google accapare bon an mal an près de 90 % des recherches effectuées sur Internet1. Deux facteurs devraient remettre en question cette pratique de toujours utiliser Google : le respect de la vie privée et l’environnement.

Le respect de la vie privée

Les recherches sur Google sont gratuites, mais elles lui permettent d’engranger des profits records. Les revenus de Google, principalement publicitaires, sont de l’ordre de 160 milliards de dollars américains en 20192. Ces gigantesques revenus proviennent principalement de sa connaissance de votre vie privée. Votre navigation dans Google Chrome, toutes vos recherches Google, tous vos courriels de Gmail, tous vos documents de GDrive, toutes vos photos de GPhotos, toutes les vidéos YouTube visionnées, etc. sont consignés et indexés pour dresser votre profil de consommateur. Google vous propose de la publicité ciblée selon ce profil. Ainsi, chaque recherche Google que vous effectuez contribue à préciser votre profil pour permettre un meilleur ciblage de publicité.

L’environnement

Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) sont les principaux acheteurs d’énergie renouvelable. Google est de loin le chef de file dans l’achat d’énergie renouvelable, car il a affirmé sa neutralité en carbone dès 20123. D’ailleurs, Greenpeace lui octroie une note de A dans son rapport de 20174. Cela n’empêche toutefois pas Google de consommer 10,6 TWh pour l’année 2018 pour ses 15 centres de données répartis sur quatre continents. En comparaison, le Myanmar (54 millions d’habitants) consommait 11 TWh en 2014. Selon une estimation, également, chaque requête Google consomme  entre 1 et 10 g de CO2 5.

Trois solutions de rechange

En ayant en tête ces deux facteurs, voici trois solutions de rechange à Google comme moteur de recherche.


Logo d'EcosiaEcosia est un moteur de recherche allemand créé en 2009 qui remet 80 % de ses revenus publicitaires à la plantation d’arbres. Il est classé 377e au monde selon Alexa. Il faut en moyenne 45 recherches sur Ecosia pour planter UN arbre. Pour y arriver, toutefois, la publicité est relativement abondante.

ecosia.org 


Logo de DuckDuckGoDuckDuckGo est un moteur de recherche américain qui existe depuis 2008. Son slogan est : « Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ». En effet, DuckDuckGo ne conserve aucune information sur vous et vos recherches; il ne filtre aucun résultat en fonction de vos recherches antérieures. En mai dernier, il répondait à plus de 38 millions de requêtes par jour; il est classé le 166e site web.

duckduckgo.com 


Logo de QwantQwant est un moteur de recherche français qui existe depuis 2013. En plus de garantir la vie privée et de ne pas filtrer les résultats, Qwant propose deux fonctions d’intérêt :
– Les Qoz : en activant la fonction, vos recherches subventionnent différentes associations.
– Qwant Junior cible les jeunes de 6 à 12 ans. Il n’y a aucune publicité et les résultats sont filtrés en supprimant les contenus violents, pornographiques ou mercantiles.

Il est classé 60e en France et 1 961e au monde. En janvier 2020, l’administration française a adopté Qwant comme moteur de recherche par défaut.

qwant.com 


Pour terminer

J’ai délaissé Google comme moteur de recherche par défaut en 2020 (une résolution du Nouvel An ;)). J’utilise les trois solutions de rechange proposées ci-dessus par défaut dans trois des navigateurs.  Et vous savez quoi? Je n’y ai pratiquement pas vu de différences. Mes habitudes n’ont pas changé; si je n’obtiens pas de résultats satisfaisants, je reviens sur mes mots-clés et les ajuste pour préciser ma recherche. J’ai même quelques fois fait l’exercice de reprendre la recherche avec Google qui ne faisait guère mieux!

Cela dit, pour les images et la cartographie, je suis pour le moment demeuré avec Google. Les alternatives ne m’ont pas encore convaincu.

Qu’il s’agisse de mieux protéger votre vie privée ou de planter des arbres, faites l’exercice! Pourquoi pas? Changez votre moteur de recherche par défaut.

Quelques références

  1. Online search usage – Statistics & Facts, article de Statista (1er août 2019)
  2. Annual revenue of Google from 2002 to 2019, article de Statista (5 fév. 2020)
  3. Google Environment Report 2019, par Google
  4. Clicking clean, un rapport de Greenpeace (2017)
  5. Every Google search results in CO2 emissions, un article de Quartz (7 mai 2018)
  6. Energy consumption of Google from 2011 to 2018, article de Statista (10 oct. 2019)
  7. How Much Energy Does Google Use? [Infographic], Juice Electrical Supplies (2011)
  8. L’État explique comment se passer des GAFAM, article de Technique de l’ingénieur (2 oct. 2018)
  9. Top sites, Alexa (20 fév. 2020)

Logo du RÉCIT Stéphane Lavoie
Conseiller du RÉCIT – service du Campus RÉCIT
450-670-0730, poste 2125 
campus@recit.qc.ca
recit.qc.ca

Connaissez-vous nos formations?  Visitez campus.recit.qc.ca

Licence CC BYCe texte est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Restez connecté,

inscrivez-vous à l'infolettre!

Nos Partenaires