09 Septembre 2017

Projets financés grâce à la mesure 15 080 « Virage numérique dans le réseau scolaire » en 2016-2017

Voici un aperçu des projets financés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur grâce à la mesure budgétaire « Virage numérique dans le réseau scolaire » (15080) en 2016-2017. Nous espérons que la lecture de ces projets saura vous inspirer à créer dans votre milieu.

Contexte

La mesure « Virage numérique dans le réseau scolaire » facilite l’accès à la formation nécessaire au personnel enseignant pour qu’il puisse utiliser de façon pédagogique les outils technologiques requis pour l’enseignement et l’apprentissage dans le cadre du virage numérique dans le réseau scolaire.

Elle vise également à financer des projets d’innovation pédagogique liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Il est à noter que cette mesure est disponible pour l’éducation préscolaire, l’enseignement primaire et secondaire, la formation professionnelle et la formation générale des adultes.

Voici un aperçu des projets 

*Veuillez noter que les projets sont présentés par ordre alphabétique et que leur publication a été autorisée. La liste de ces projets sera actualisée au besoin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Atelier d’écriture avec Antidote »

Commission scolaire de Sorel-Tracy

Le but de ce projet était de développer, chez les élèves du secondaire, le plaisir d’écrire en utilisant le logiciel Antidote 9, puis en leur offrant un environnement numérique simple, souple et efficace avec GSuite et les documents Google. Le projet visait l’amélioration de la qualité de la langue dans les textes composés par les élèves en leur montrant (par modelage de l’enseignant) comment exploiter le logiciel d’aide à l’écriture « Antidote 9 » et en leur permettant d’enrichir leur texte à l’aide des multiples dictionnaires disponibles dans celui-ci. L’environnement d’écriture en ligne et l’aide offerte par Antidote ont eu des impacts très positifs sur la motivation des élèves.

« Croire en notre avenir! »

Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

Les responsables de ce projet désiraient développer des compétences académiques en permettant aux élèves de vivre un projet de montage et de programmation avec de véritables robots en classe. Ce projet multidisciplinaire visait à augmenter l’intérêt des élèves pour la science et technologie tout en utilisant les matières de base comme le français et la mathématique. Puis, dans une approche orientante, les enseignants ont pu promouvoir les métiers scientifiques chez nos élèves et encourager les valeurs suivantes : l’innovation, l’approche participative et la collaboration.

« De la programmation à la robotique à l’éducation préscolaire »

Commission scolaire de Montréal

Ce projet visait à faire vivre la programmation et la robotique en classe de maternelle et de pouvoir offrir des ressources pour le milieu scolaire disponibles sur le site du Service national du RÉCIT à l’éducation préscolaire. Ils ont expérimenté et validé du matériel en classe de maternelle et ont développé une journée de formation sur la programmation et la robotique qui sera offerte par la responsable du RÉCIT préscolaire pour tous les enseignants de maternelle du Québec.

Ressource :

« Des modèles de pratiques innovantes en EPS »

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

L’objectif du projet était de montrer, par le biais de courtes séquences vidéo, des enseignants intégrant les TIC dans leur enseignement en éducation physique et à la santé. Ces séquences vidéos avaient pour but d’aider les élèves à mieux apprendre et modéliser des stratégies. Des ressources ont également été produites afin de soutenir les présentations et aider les enseignants à mieux comprendre l’utilisation des TIC. L’ensemble des travaux réalisés sera disponible sur le site web du RÉCIT dans le domaine du développement de la personne et sur le site de la FEEPEQ.

« Développement de la compétence TIC au personnel de la CSBF »

Commission scolaire des Bois-Francs

Afin d’être efficaces dans l’implantation de ce projet, les RÉAPO (RÉpondants en Application Pédagogique de l’Ordinateur) ont été les premiers à bénéficier de la formation à propos d’Office 365 afin d’agir comme agent multiplicateur dans leur milieu. Ensuite, environ 200 enseignants ont été formés. Sept types de formations différentes réparties en 30 formations distinctes ont été offertes. L’objectif principal était d’accélérer le développement de la compétence TIC des enseignants afin que l’intégration des TIC en classe augmente de façon significative.

Ressource :

« Du bois au plastique, développons un ingénieur moderne! »

Commission scolaire de la Riveraine

Ce projet avait pour objectif de former de futurs techniciens ou ingénieurs qui utiliseront le dessin technique comme langage de communication pour réaliser un objet qui n’existe que dans leur imagination ou pour corriger un problème.  Les élèves devaient créer un objet qui serait matérialisé par une imprimante 3D et qui deviendrait programmable à l’aide de la technologie Arduino.

Ressource :

« Formation Web interactive sur les nouvelles technologies de l’automobile »

Commission scolaire la Seigneurie des-Mille-Îles

L’objectif du projet était d’offrir une formation continue aux élèves finissants du Centre de formation professionnelle de l’automobile en utilisant une plateforme Web qui propose des activités et des vidéos interactives. Le projet a permis d’offrir des contenus pertinents et de bonne qualité qui offrent un enrichissement au D.E.P. actuel qui ne contient aucune information en introduction aux véhicules électriques.

Ressources :

« Implantation et développement de Moodle pour l’enseignement individualisé en secrétariat »

Commission scolaire de la Beauce-Etchemin

La clientèle visée par ce projet était des élèves de formation professionnelle étudiant en secrétariat et comptabilité. La collaboration du RÉCIT pour la formation et l’accompagnement Moodle ont été très appréciés. De plus, ce projet permet dorénavant aux élèves d’avoir accès à cette plateforme en tout temps et en tout lieu. Deux centres de cette commission scolaire ont bénéficié de cette mesure pour réaliser ce projet.

« Innover, découvrir, résoudre et programmer »

Commission scolaire de Montréal

Les objectifs poursuivis par ce projet étaient entre autres de créer une communauté de pratique d’enseignants du 2e et 3e cycle du primaire qui désiraient innover en expérimentant les possibilités pédagogiques de la programmation en classe, faire découvrir les outils « code.org » et « Scratch » aux enseignants et leurs élèves et intégrer les TIC dans des activités signifiantes. De plus, plusieurs séquences vidéos des enseignants en action ont été filmées et publiées sur le site Web du Cybersavoir.

Ressource :

« Intégration des TIC (programmation et robotique) »

Commission scolaire des Appalaches

Le but de ce projet était de développer les habiletés des enseignants et des élèves face à la robotique et de créer du matériel pédagogique en lien avec les mathématiques (programmation). Pour bien démarrer le projet du volet robotique, les enseignants du primaire ont reçu une formation sur le matériel Lego NXT et ceux du secondaire sur la technologie S-2. Pour ce qui est du volet programmation, le projet s’est déroulé sur six jours dont le premier a servi à la présentation et l’appropriation des outils de programmation Scratch et Algobox.

« IntergénéraTIC »

Commission scolaire des Navigateurs

IntergénéraTIC avait pour objectif de développer un volet programmation-robotique dans les classes iPad de l’école.  Le projet a permis la libération des enseignants pour de la formation ainsi que l’achat de matériel en lien avec la robotique.  Les enseignants souhaitaient décloisonner leur groupe, organiser l’espace autrement et, éventuellement, accueillir d’autres groupes d’élèves dans un contexte stimulant et novateur.  IntergénéraTIC a fourni aux élèves des occasions de vivre des réussites dans un contexte différent du modèle traditionnel, tout en intégrant la robotique dans les matières de base.

« La création d’un portfolio numérique du Moodle FGA »

Commission scolaire du Lac-St-Jean

La clientèle visée par ce projet était des adultes évoluant dans les programmes destinés à intégrer ou réintégrer le marché du travail avec un trouble d’apprentissage et/ou un trouble de santé mentale ou un problème d’adaptation sociale. Les responsables de ce projet avaient entre autres comme objectifs de répondre aux besoins spécifiques des adultes dans leur formation académique et dans leur intégration sociale et professionnelle, développer des habiletés technologiques pour une utilisation personnelle et professionnelle et aider l’élève à constater sa progression et favoriser sa motivation.

« La G Suite et les Chromebook au préscolaire, au 1er cycle du primaire et en adaptation scolaire »

Commission scolaire du Lac-Abitibi

L’objectif principal de ce projet était de tester le potentiel pédagogique de nouveaux outils TIC pour les élèves, principalement les Chromebook et la « G Suite pour l’Éducation ». D’autres outils, tels que l’authentification par badges de « Clever » et la programmation informatique de « Code Studio », ont aussi été offerts tout comme d’autres suggestions faites par les enseignants eux-mêmes. Le défi était de rendre facile l’utilisation de ces outils afin que les élèves puissent les utiliser de façon autonome.

Ressource :

« L’apprentissage des concepts mathématiques avec la programmation »

Commission scolaire des Hauts-Cantons

L’allocation a permis de financer la libération de quatorze enseignants du 2e et 3e cycle du primaire pour deux journées de formation au logiciel Scratch et à son exploitation pédagogique pour l’apprentissage de concepts mathématiques. Lors de ces journées, les enseignants ont eu l’occasion de s’approprier le logiciel en créant leur propre activité, en cherchant des solutions aux défis qu’ils rencontraient et en explorant de nouvelles avenues pédagogiques pour l’enseignant des concepts mathématiques impliqués.

Ressource :

« La rétroaction grâce aux outils GSuite »

Commission scolaire des Laurentides

Un des plus grands défis d’offrir une rétroaction efficace est d’arriver à traiter suffisamment rapidement l’information afin que la rétroaction soit donnée dans un délai raisonnable pour que l’intervention soit encore pertinente. Ce projet avait pour objectif d’outiller les enseignants afin qu’ils effectuent plus facilement et plus efficacement la rétroaction auprès des élèves. De plus, les enseignants ont réalisé que l’utilisation des Chromebook et, par le fait même, la rétroaction, ont eu un impact positif sur l’intérêt des élèves.

« La science, 100% numérique! »

Commission scolaire des Grandes-Seigneuries

Ce projet visait à rendre le cours de science et technologie du renouveau pédagogique au 4e secondaire à l’éducation des adultes 100% numérique. Il permettra donc aux élèves, munis d’une tablette ou d’un téléphone, de suivre la séquence du cours du début à la fin.  La plateforme Moodle de la FGA Montérégie a été utilisée pour la mise en ligne du cours. Celui-ci inclura des démonstrations et des explications filmées en classe. L’élève pourra ainsi profiter de l’expérience de la classe sans y être nécessairement présent.

Ressource :

« Les compétences informationnelles : création d’un outil technologique pour les enseignants et les élèves »

Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

La clientèle ciblée par le projet était des enseignants et des élèves du secondaire. Le but était de développer un outil didactique commun aux enseignants pour qu’il devienne une référence commune. De plus, un des points forts de ce projet est la découverte de la valeur ajoutée pour leur enseignement de l’exploitation des compétences informationnelles par les élèves, dans plusieurs disciplines comme en français, univers social, mathématiques et sciences.

« Les 2 Classroom »

Commission scolaire de Sorel-Tracy

Les objectifs du projet étaient d’utiliser de manière simultanée et complémentaire Office 365 et Google Apps for Education (GSuite) afin d’avoir un regard croisé sur ces deux plateformes et d’en dégager leurs forces et faiblesses. De plus, il était important de soutenir les intervenants scolaires et les élèves dans l’appropriation et l’exploitation de ces deux nouveaux environnements numériques d’apprentissage. Leur utilisation a permis aux enseignants de voir les avantages de l’infonuagique comme celui d’avoir accès aux données en tout temps (à l’école comme à la maison) et de favoriser le travail collaboratif en ligne.

« L’utilisation du iPad comme outils de soutien d’apprentissage »

Commission scolaire de la Baie-James

Ce projet consistait entre autres à former, à accompagner et à développer de l’expertise chez les enseignants du primaire et du secondaire en lien avec l’utilisation pédagogique et professionnelle du iPad. Les points forts du projet sont certainement les moments de réflexion, de partage et d’expérimentation en lien avec l’utilisation pédagogique de l’iPad en classe ou comme outil technologique pour les enseignants. Diverses retombées positives ont été observées chez les élèves.

« Mise en place d’une structure de culture de Réseau, Réseau-TIC »

Commission scolaire des Phares

Le projet visait la création d’un groupe de ressources enseignantes dont le rôle de chacun est d’être le catalyseur entre les équipes-écoles, les Services éducatifs, les Services informationnels et les enseignants en matière d’intégration des technologies de l’information et de la communication. Des rencontres animées par la personne-ressource du Récit ont permis de bâtir une communauté de partage d’idées, d’accompagner les enseignants et de préparer un plan de match pour déployer Office dans les milieux.

« Office 365 : Teachers and Students Learning and Leading Together »

Commission scolaire Central Québec

Ce projet a permis à des enseignants de presque toutes les écoles de la commission scolaire de développer leurs connaissances et leurs habiletés à intégrer Office 365 dans leurs pratiques. Un des points forts de ce projet est la collaboration entre les enseignants et les élèves. Ces derniers ont pu ainsi voir leurs enseignants dans un contexte d’apprentissage.

« Outils de références en français pour soutenir le passage de la FBC à la FBD »

(Suite d’un projet réalisé en 2015-2016)

Commission scolaire Harricana

Commission scolaire du Lac-Abitibi

Commission scolaire du Lac-Témiscamingue

Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois

Les objectifs de ce projet étaient les suivants : offrir à l’ensemble de la clientèle FGA des outils numériques pouvant soutenir les apprentissages en français de la FBC aux sigles de la FBD, partager des outils numériques pouvant inspirer et enrichir les pratiques pédagogiques des enseignants et rendre accessibles les outils numériques pour les centres de la formation générale des adultes de notre territoire par le biais de la plateforme Moodle TIC FGA.

« Passage primaire-secondaire 2.0 »

Commission scolaire de l’Estuaire

Ce projet avait comme objectif d’aider les élèves du 3e cycle du primaire à réussir leur passage au secondaire et ainsi diminuer le risque de décrochage. Il devait aussi permettre aux élèves du secondaire de communiquer, partager et collaborer avec ceux du primaire afin de créer un lien entre les deux. La préoccupation commune était évidemment de faciliter le passage des élèves d’un cycle à l’autre par des échanges et d’établir une belle collaboration.

« Pédago mosaïque… Une interface bonifiée! »

Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles

La clientèle visée par ce projet était le personnel enseignant, le personnel de conseillance ainsi que le personnel de direction du secteur de l’éducation des adultes. La demande avait pour objectifs d’améliorer la navigation dans l’interface Pédago mosaïque, de soutenir davantage le personnel enseignant dans l’élaboration d’un profil de développement professionnel et d’intégration des TIC et d’accompagner le personnel de conseillance à produire et diffuser des conseils didactiques et pédagogiques sous la forme de céramiques numériques sur la plateforme.

Ressource :

« Plateforme d’accompagnement à la scénarisation pédagonumérique »

Commission scolaire Marie-Victorin

Le but était de produire des vidéos qui illustrent des pratiques d’intégration pédagonumériques  en français, langue d’enseignement et en anglais, langue seconde. Les responsables du projet désiraient aussi développer une plateforme sur laquelle seraient déposées des vidéos de pratique d’enseignants et des ressources éducatives libres (REL) pour intégrer les technologies en classe.

Ressources :

« Production de contenus numériques pour le nouveau programme d’histoire du Québec et du Canada »

Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

Le Service national du RÉCIT du domaine de l’univers social a poursuivi sa création de contenus numériques pour le nouveau programme d’histoire en 4e secondaire qui était expérimenté par les enseignants du projet pilote. N’ayant accès à aucun matériel didactique, ces enseignants ont pu compter sur des ressources numériques gratuites et de qualité pour favoriser l’apprentissage de leurs élèves. Par ailleurs, ces tâches seront à la disposition de tous les enseignants de 4e secondaire qui s’approprieront le nouveau programme en septembre 2017.

Ressource :

« Production de contenus numériques pour le programme d’éducation financière »

Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

Le service national du RÉCIT de l’univers social (via la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île) et le département des sciences comptables de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont développé du matériel didactique pour le programme d’éducation financière de cinquième secondaire. Ce matériel couvre les contenus liés à deux des enjeux financiers définis dans le programme de formation : consommer des biens et des services (en partie) et poursuivre des études.

Ressource :

« Projet AVAN »

Commission scolaire des Affluents

Pour les enseignants, ce projet a eu un impact direct sur leurs pratiques pédagogiques : diversification des approches, créativité dans la planification pédagogique, flexibilité pédagogique, rétroaction rapide. Pour les élèves, le projet  a plutôt eu un impact direct sur la motivation, la créativité et leur autonomie face à leurs apprentissages. Un des buts de ce projet était d’amener les participants à réfléchir à l’intégration pédagogique des TIC dans un contexte d’organisation de classe AVAN.

Ressource :

« Projet de livres audionumériques avec outils d’aide à la compréhension et au décodage textuels intégrés pour les élèves HDAA »

Commission scolaire de Charlevoix

L’objectif de ce projet était d’offrir un outil facilitant le décodage ainsi que la compréhension en lecture qui ne donne pas le sentiment à l’élève d’être impliqué dans un processus pédagogique. Ce projet a donc permis de susciter un intérêt chez certains élèves qui en démontraient peu. Puisque le roman policier fut le style littéraire retenu, une visite au poste de police a été organisée afin d’initier les élèves au monde des enquêteurs et des policiers.

« Projet RADIER »

(Suite du projet réalisé en 2015-2016)

Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Cette suite au projet RADIER avait les mêmes buts que la version initiale, soit d’initier les élèves à l’utilisation d’un logiciel de dessin vectoriel (Autodesk Inventor), l’impression 3D et la programmation, mais en mettant davantage l’accent sur la formation des enseignants et sur l’accompagnement de ceux-ci dans leurs milieux respectifs.  Un atelier et quatre formations ont été conçus et offerts à l’ensemble des commissions scolaires en lien avec le dessin assisté par ordinateur et le logiciel Autodesk. Ce projet a permis d’établir un rapprochement entre le domaine de la mathématique, de la science et de la technologie.

Ressources :

Pour le projet de la lampe de poche 3D :

« Promouvoir les technologies auprès d’élèves en adaptation scolaire par l’apprentissage de la programmation et la robotique avec Nao, le robot humanoïde et social »

Commission scolaire de la Côte-du-Sud

Ce projet, qui avait pour objectif général de promouvoir les technologies, l’innovation et la robotique auprès d’élèves en adaptation scolaire, a permis d’explorer différentes carrières liées aux technologies pour l’ensemble des élèves du CFER Bellechasse. À travers ce projet, les enseignants ont été en mesure d’initier les jeunes aux usages éducatifs des technologies, de les amener à devenir autonomes dans ces usages afin qu’ils puissent devenir eux-mêmes des mentors ou des guides pour d’autres jeunes, puis enfin, de partager leurs connaissances et compétences dans d’autres milieux scolaires.

Ressources :

« Rendez-vous des écoles francophones en réseau »

Commission scolaire de la Capitale

La clientèle visée par ce projet était les enseignants du primaire et du secondaire, conseillers pédagogiques, directions d’établissements scolaires et de services éducatifs, professionnels et personnel de soutien oeuvrant auprès des élèves. Cet évènement se veut un lieu de rassemblement, de réflexion et de développement,  en présence ou virtuel, pour les éducateurs francophones afin d’échanger autour de problématiques et d’enjeux actuels. Des élèves ont eu la chance de s’impliquer entre autres dans l’animation générale du colloque et dans la conception et l’animation de l’activité de clôture.

Ressources :

« Robotique pédagogique au primaire : de la planification à l’évaluation »

Commission scolaire au Coeur-des-Vallées

L’intention pédagogique de ce projet était de mettre à niveau les compétences du personnel enseignant dans le domaine de la mathématique, science et technologie par l’intégration de la robotique pédagogique. Une augmentation importante de la motivation des enseignants envers la robotique a été observée. Ils se sentent maintenant plus à l’aise pour l’exploiter en classe et pour y faire des liens évidents avec la mathématique, science et technologie.

« Stage en laboratoire pour les soins aux mères/NN et soin aux enfants »

Commission scolaire de Laval

L’objectif de ce projet était de permettre aux élèves de vivre, par des moyens virtuels, des stages de qualité. Étant donné que les demandes de stage n’ont cessé d’augmenter, les élèves du DEP se trouvent sans milieu de stage, non seulement à la CS de Laval, mais aussi dans d’autres centres de formation professionnelle du Québec. Les élèves doivent vivre des mises en situation à travers des antécédents médicaux de patients virtuels, réfléchir sur les gestes à poser, agir comme s’ils étaient en stage, de la réalisation des soins adaptés à la situation jusqu’à la prise de notes. Ainsi, puisque le stage ne peut pas être offert en situation réelle, les responsables du projet offrent aux élèves de le vivre virtuellement.

Ressource :

« Studio d’enregistrement Agri-Techno »

Commission scolaire des Sommets

Par le biais de ce studio, les responsables de ce projet désiraient créer des productions médiatiques de qualité, directement en lien avec les contenus du programme de formation de l’école québécoise. Les élèves ont pu élaborer des capsules d’enseignement pour les diverses notions prévues au programme. Ces capsules seront éventuellement signées pour les malentendants et produites en français et en anglais. De plus, les contenus des matières autres que le français ont été intégrés dans les productions cinématographiques puisqu’un des objectifs était l’intégration de l’ensemble des matières à ce projet.

Ressources :

« Une énergie TIC qui rayonne »

(Suite du projet réalisé en 2015-2016)

Commission scolaire de l’Énergie

Le comité de travail, formé de treize enseignants des 3 cycles du primaire, a oeuvré à la production de ressources et de scénarios pédagogiques en français, mathématique ainsi qu’en science et technologie et en programmation. Pour l’ensemble de ces projets, le principal impact est une meilleure exploitation des outils TIC disponibles dans une visée de développement des compétences et connaissances des élèves. De plus, une grande motivation ressort dans toutes les expérimentations réalisées en classe, ce qui est en faveur d’un engagement plus actif de la part des élèves dans leurs apprentissages.

« Utilisation de drones »

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Les objectifs de ce projet étaient de former les enseignants sur l’utilisation du drone en arpentage et procéder au relevé terrain à l’aide d’un drone et d’en traiter les données. L’allocation a permis d’offrir une formation en arpentage et topographie et de former de futurs arpenteurs qualifiés et ouverts aux nouvelles technologies.

« Sons numériques TNI iPad »

Commission scolaire de la Rivière-du-Nord

Le préscolaire et le premier cycle du primaire font partie de la clientèle visée par ce projet qui proposait l’élaboration de matériel didactique numérique pour travailler la correspondance graphème/phonème, l’identification de mots et la reconnaissance de mots fréquents.  Comme les Chromebook étaient utilisés dans ce projet, une formation sur G Suite était donnée aux enseignants.

« Vers une identité numérique positive »

Commission scolaire de Laval

Les responsables de ce projet souhaitaient offrir aux enseignants du 3e cycle du primaire et des deux cycles du secondaire une trousse virtuelle qui avait pour objectif de faire cheminer les élèves quant à leur identité positive à l’ère numérique. Avant même le début du projet, il y a eu prise en compte des besoins des jeunes par diverses discussions dans des classes ciblées. Grâce à l’implication d’experts, les responsables ont obtenu une orientation du projet axée sur la recherche et les pratiques probantes.

Merci à Annick Parisé et Emmanuelle Frenette, spécialistes en sciences de l’éducation, pour la rédaction de cet article.

Restez connecté,

inscrivez-vous à l'infolettre!

Nos Partenaires