18 November 2021

La filiation entre la culture, le français et le numérique

Lancée en 2017 par la Maison de la littérature, la trousse Tout à coup – la poésie a été créée avec l’idée de désacraliser la poésie afin de la découvrir fraiche, vive et accessible, en dehors des livres. Bref, il s’agit d’encanailler la poésie, de la montrer sous plusieurs tons et plusieurs formes, de la débarrasser des atours figés et désuets avec lesquels certains l’imaginent parfois.

Des fiches pédagogiques ont été conçues en collaboration avec le RÉCIT afin de faciliter la présentation et l’utilisation en classe de poèmes des sections LIRE, ÉCOUTER et REGARDER de la trousse. Très complètes, ces fiches expliquent pourquoi et comment présenter les contenus ciblés aux élèves, fournissent des questions de mise en contexte, des propositions de production finale (avec ou sans TIC) et regorgent d’informations utiles pour le personnel enseignant. La fiche de l’auteur Jean Désy a d’ailleurs donné naissance à une séquence d’enseignement-apprentissage intitulée La poésie autrement.

Dédiée à tous, la Maison de la littérature est un lieu d’écriture, de création, de rencontre et d’animation qui met en scène la littérature dans une ambiance vivante, conviviale et chaleureuse. Elle est un espace de parole, d’écriture, de création et de diffusion en arts littéraires.

« La Maison de la littérature est heureuse de ce partenariat avec le RÉCIT, acteur dynamique et apprécié du milieu de l’éducation. Les fiches pédagogiques conçues s’inscrivent en droite ligne de la mission de Tout à coup – la poésie, c’est-à-dire faciliter l’enseignement de la poésie en classe de même qu’encourager sa découverte et son appréciation par les adolescents. »

Isabelle Forest, idéatrice, directrice artistique et littéraire de Tout à coup – la poésie


Devoir de poésie, Jean Désy

Appropriation de la dimension culturelle pour susciter la créativité

La culture fait partie intégrante de notre patrimoine. Elle contribue à enrichir la portée de notre langue maternelle sur soi et sur le monde qui nous entoure. En tant que passeur culturel, miser sur la construction identitaire des élèves en les invitant à consulter plusieurs référents francophones favorise le développement de leur sentiment d’appartenance. Inciter les jeunes à se renseigner sur des poètes pour mieux décoder le sens de leurs œuvres se veut un processus incontournable d’appropriation de la dimension culturelle.

Les textes, objets de culture inestimables ayant une place privilégiée au cœur même du programme de français, il allait de soi que les services nationaux du RÉCIT du domaine des langues et Culture-Éducation collaborent. Partenaires du projet Tout à coup – la poésie de la Maison de la littérature, ils ont cocréé onze fiches pédagogiques pour exploiter le vaste corpus d’œuvres poétiques d’une trousse qui interpelle à la fois les valeurs et la créativité des jeunes du secondaire. De Simon Boulerice à David Goudreault, en passant par Jean Désy et Erika Soucy, les compétences disciplinaires, numériques et multimodales se côtoient en interrelation pour amener les élèves à bonifier leurs repères culturels, à se les approprier pour mieux définir leur style d’écriture, pour mieux interpréter et comprendre les poèmes et surtout pour porter un jugement critique avec plus de discernement.

L’apport du numérique et « l’exploration de nouvelles avenues » (PFEQ, p.3) propres au domaine culturel confèrent authenticité aux apprentissages. La démarche réflexive, la recherche documentaire encadrée, le processus itératif de création des diverses propositions pédagonumériques contribuent de manière novatrice à développer les compétences à lire, à écrire et à communiquer oralement tout en engageant plus activement les élèves.

Interdépendance entre la culture et la pédagogie

Les œuvres littéraires proposées dans la trousse Tout à coup – la poésie nous permettent d’expérimenter une approche pédagogique qui valorise et respecte les expertises des domaines de la culture et de l’éducation. D’une part, les poèmes sont accompagnés d’une médiation culturelle qui met en relief la signifiance de l’œuvre et son importance culturelle. D’autre part, une intention pédagogique permet d’utiliser les poèmes de manière à contextualiser les apprentissages et à soutenir l’enseignement de notions disciplinaires. L’objet culturel devient alors l’élément déclencheur de la situation d’apprentissage; il permet de piquer la curiosité de l’élève et de susciter sa motivation dans la tâche à accomplir.


Tanière, Marie-Andrée Gill

À la pédagogie, qui est la contribution fondamentale du milieu scolaire à l’approche culturelle de l’enseignement, on superpose donc la médiation culturelle qui, elle, relève du milieu de la culture. La médiation culturelle est un outil essentiel qui permet à la personne enseignante de se familiariser avec un objet culturel.  Elle vise, ultimement, à créer un pont entre cet objet et l’élève. Cet apport de la culture fournit des clés pour comprendre l’objet culturel, dans ce cas-ci le texte poétique, et se l’approprier, pour ensuite pouvoir le partager avec les jeunes et en faire usage pour contextualiser les apprentissages. La médiation, c’est donc ce qui instaure la relation, ce qui permet à l’objet culturel de toucher à la culture de l’élève dans un contexte éducatif.

À la fois le milieu de la culture et celui de l’éducation bénéficient de cette approche. Le contenu culturel, intégré par une démarche de médiation, nous offre la possibilité de planifier une séquence pédagogique ou d’en enrichir une existante, tout en assurant le rayonnement de la culture littéraire, artistique, scientifique, historique, etc. Ceux et celles qui en tirent le plus grand avantage, ce sont évidemment les élèves qui vont profiter d’une démarche d’enseignement riche et stimulante, en plus de voir leur culture enrichie et leur curiosité renouvelée.

—–

Un merci particulier à Nancy Harvey, Janie Ouimet et Marie-Claude Taillon (conseillères pédagogiques) de même qu’à Claudie Gignac (enseignante de français) et Anne-Josée Lacombe (conseillère en Culture-Éducation) pour le partage de leur expertise tout au long de la cocréation des fiches pédagogiques en français de la trousse Tout à coup – la poésie.

Ressources

Sonia Blouin, conseillère pédagogique au service national du RÉCIT, domaine des langues, Priscilla Lamontagne du RÉCIT Culture-Éducation, Anthony Charbonneau Grenier, adjoint à la direction artistique et à la programmation de la Maison de la littérature et du festival Québec en toutes lettres, chargé du projet Tout à coup – la poésie, et Marie-Eden Bergeron, professionnelle en développement pédagonumérique au ministère de l’Éducation.

Restez connecté,

inscrivez-vous à l'infolettre!

Nos Partenaires